Zoom sur Alain Duménil

Alain Duménil, 71 ans, nés à Neuilly-sur-Seine, est le stéréotype parfait d’un homme d’affaires expérimenté qui a réussi avec son talent pour investir dans le marché immobilier. C’est un homme prudent et un magnat de la finance avec une fortune estimée à plus de 400 millions d’euros. Selon un rapport du magazine « Challenge », il se classe 90e dans le pays.

Qui est vraiment Alain Duménil ?

Alain Dumenil n’a pas l’air de milliardaire. Il est très prudent. Cet homme d’affaires français vivant en Suisse est l’une des plus grandes richesses de France. Son patrimoine est d’environ un milliard d’euros. A. Duménil est un homme d’affaires très réputé. Ce n’est pas le genre de personne qui n’a aucune foi ou qui est habituéà des coups foireux. En affaires, sa plus grande qualité est d’acheter de petites entreprises en faillite et de les revendre à des prix élevés quelques années plus tard. Il l’a fait dans les règles et n’a rencontré aucun ennemi. Ces technologies existent depuis longtemps dans les banques et les entreprises.

Comment l’homme d’affaires s’intéresse à l’aéronautique ?

Pour ce patron hors du commun, la finance, l’immobilier et le luxe semblent être loin d’être suffisants, car ce dernier a décidé de s’impliquer dans les domaines aéronautique et industriel depuis le début des années 2000, et a fondé le groupe AD en 2004.

Étant donné que son équipe est à la hâte devenue l’un des poids lourds de l’industrie, principalement dans le domaine de la sous-traitance aéronautique, tout cela semble réussir pour les hommes d’affaires. Ainsi, le groupe a de grands clients comme Rolls-Royce, Turbomeca et Smecma.

Le Groupe AD Industries possède une expertise reconnue en ingénierie mécanique et hydraulique et pourra bientôt investir avec succès dans la défense et l’énergie.

La réussite du groupe AD Industries tient en grande partie à sa stratégie à long terme d’acquisition et d’intégration de petites et moyennes entreprises françaises dotées d’une riche expertise dans certains domaines de l’aéronautique. AD Industries est alors l’un des nombreux succès de l’homme d’affaires : son chiffre d’affaires en 2012 était de 185 millions d’euros et ses près de 1 500 collaborateurs l’ont prouvé.

En signant un accord de cinq ans avec le Maroc, l’une des plus grandes capacités d’AD Industrial Group a été réalisée au 53e Salon du Bourget. Le projet se situe au siège du Groupe Midparc à Casablanca, avec une injection de 20 millions d’euros.

 

Laisser un commentaire