Partir à la découverte des spécialités gastronomiques sud-coréennes 

De l’entrée jusqu’au dessert les trésors gastronomiques de la Corée du Sud ne manquent pas et sont à savourer absolument. Sa cuisine est surtout raffinée grâce à la variété de ses ingrédients alimentaires et à la somptueuse harmonie de goûts tels que le piquant, le salé ou le sucré. Dans l’article ci-dessous, vous découvrirez quelques plats des plus emblématiques de la cuisine coréenne. Un vrai voyage culinaire !

Le baechu kimchi

kimchi-Corée du sud

Le baechu kimchi est l’un des plats les plus représentatifs de la gastronomie coréenne. Il figure pratiquement toujours sur la carte des nombreux restaurants du pays. C’est un plat froid de chou mariné et fermenté qui accompagne tous les plats coréens. Si vous ne le savez pas, le pays consomme beaucoup de chou. Si c’est aussi votre cas, voici un plat pour vous.

Pour la préparation, le chou est coupé en larges lamelles. Ensuite, on l’assaisonne avec une pâte épicée composée de gingembre, d’ail, d’oignons, de piment rouge, de sauce de poisson et de quelques pincées de sucre. Pour donner plus de couleur et de saveur au baechu kimchi, on ajoute du navet et des poireaux en lamelles. Avant d’être servi en entrée, le baechu kimchi sera soumis à fermentation pendant 4 à 5 jours.

Le bibimbap

Avec un nom rigolo, ce plat ne peut qu’attirer la curiosité des nombreux visiteurs du pays. D’ailleurs, ces derniers l’apprécient beaucoup. Le bibimbap est aussi un incontournable à déguster lors d’un voyage en Corée du Sud. Cette spécialité se compose d’un lit de riz recouvert par des légumes sautés, des oignons frits croustillants, des champignons, des pousses de soja, une pâte de piment coréen (gochujang) et de la viande de bœuf coupée en fines lamelles. On peut aussi y ajouter des graines de sésame écrasées et des algues.

Tous les ingrédients sont uniformément répartis dans un bol en pierre ou en terre préalablement chauffé. Le tout est couronné d’un œuf au plat à peine saisi. La viande de bœuf, elle, est marinée avec un mélange de sauce soja, d’huile de sésame, d’ail et de gingembre hachés. Facile à réaliser, c’est un mets complet. Avant de le déguster, il faut bien mélanger le tout.

Le samgyetang

Samgyetang-Corée du sud

Le samgyetang est une soupe composée d’un petit poulet entier (sauf la tête et les pattes) farci de riz gluant, de jujubes séchés et dénoyautés, de gousses d’ail, de châtaignes, et de racine de ginseng. Le tout est cuit dans un bouillon de ginseng avec des graines de jujubes séchées, de l’ail entier, de la ciboule et du gingembre, jusqu’à ce que la soupe prenne une couleur blanche laiteuse.

Pour parfumer encore plus la soupe, on peut ajouter d’autres fruits et plantes traditionnels tels que les baies de goji, le ginseng du pauvre ou encore l’angélique de Chine. Grâce à tous ces ingrédients, cette recette coréenne est réputée pour être très saine et énergisante. Traditionnellement, ce plat chaud se mange pendant l’été et ses fortes températures, car il protégerait contre les fortes chaleurs en stimulant l’organisme. En tout cas, dès la première bouchée, vous allez adorer.

Les kkultarae

Direction la Corée du Sud avec les fameux kkultarae ! C’est une des sucreries les plus populaires du pays. C’est une variante des bonbons à la barbe de dragon. Paradoxalement, ces petites friandises ressemblent à une petite boule de coton à première vue. Cependant, il s’agit de plusieurs filaments de miel que l’on enroule autour d’un centre croquant pour créer une fine barbe. Le cœur est généralement composé de noix de coco, de cacahuètes concassées, de graines de sésame, de chocolat, d’amandes ou d’autres garnitures confites.

Ne manquez pas de les manger fraîchement préparés. Il est même possible de voir comment il est fait dans les stands de rue si vous le souhaitez. En effet, ces stands attirent une foule de personnes, car sa fabrication est très intéressante. En bouche, le kkultarae a un soupçon agréable de sel, fond sur la langue, croustille et colle un peu sous les dents.

Les gyeongdan

Les gyeongdan sont des pâtisseries populaires en Corée du Sud. Ce sont des gâteaux en forme de petite balle préparés à base de poudre de riz gluant. Le gyeongdan est garni d’une pâte aux marrons et au miel. On peut aussi y mettre du chocolat ou autres choses. Les boulettes sont ensuite bouillies dans de l’eau chaude.

Une fois qu’elles sont cuites, elles sont enroulées dans différentes poudres. On utilise par exemple de la poudre de sésame, de sésame noir, de jujube, de madeleine, de coco, de biscottes, de pistache, d’armoise, de soja grillé, de noix, de cookie, d’amandes, de cacahuète, etc. S’il y a une spécialité qui ne peut être absente sur une table de fête, il s’agit bien du gyeongdan. Les Sud-coréens les mangent traditionnellement pour les grandes occasions.

Laisser un commentaire