Bien choisir ses oreillers : mode d’emploi

Le matelas et le sommier sont nécessaires pour garantir un sommeil de qualité. On parle cependant moins de l’oreiller, alors que cet accessoire est autant indispensable pour bien dormir. Il doit cependant être choisi selon les besoins et les habitudes de son utilisateur. Si vous voulez vous offrir un oreiller, voici comment faire votre choix.

 

Choisir en fonction du type du coussin

Lorsqu’on utilise un oreiller, c’est pour le confort qu’il offre. Cependant, chacun à ses habitudes de sommeil et doit donc en tenir au moment de son choix. Il existe des personnes qui dorment de dos, ceux qui dorment sur le ventre et ceux qui le font sur le côté, ceux qui ronflent. Toutes ces personnes ne peuvent pas utiliser le même type de cousin. Il existe en réalité différents types d’oreillers, chaque type conçu pour une habitude de sommeil donné. Voici quelques types de chevets à utiliser sur votre matelas tediber par exemple.

 

L’oreiller classique

C’est le type d’oreiller qui convient à toutes les personnes, et ce, quelle que soit leur habitude de sommeil. C’est donc le coussin le plus commun. Cependant, il ne convient qu’à ceux qui n’ont aucun problème de courbature.

 

L’oreiller ergonomique

Si l’oreille classique ne vous satisfait pas en termes de soutien à votre cou, alors vous devez opter pour celui ergonomique. Il a une forme de vague, et cela favorise la rectitude cervicale. Le cou n’est plus cassé pendant le sommeil. En réalité, lorsque vous utilisez cet oreiller pendant le couchage, la tête, le cou et le dos sont aligné, ce qui offre un confort total. C’est le cousin qu’il faut pour ceux qui dorment sur le côté.

 

L’oreiller traversin

Ce chevet permet d’avoir une position surélevée. Il maintient donc correctement les lombaires et est de ce fait convenable pour lire sur le lit. Il est à noter que cet accessoire de couchage peut être utilisé par deux personnes.

 

Choisir en fonction de la fermeté

La fermeté de l’oreiller que vous choisissez est aussi importante pour votre confort, au même titre que son type. Lorsque l’épaisseur et la fermeté ne sont pas adaptées à la position de sommeil du dormeur ou à sa morphologie, celui-ci peut se réveiller le lendemain avec des courbatures. Il peut par exemple avoir des douleurs atroces au cou ou au dos. C’est donc un critère à prendre en compte pour vous offrir votre chevet.

 

Les personnes qui ont l’habitude de dormir sur le ventre, un coussinet n’est pas obligatoire pour bien dormir. Cependant, si vous aimez ces accessoires, les modèles peu épais et très souples sont à privilégier. Pour ceux qui dorment sur le dos, les chevets moelleux sont ceux à choisir. Ces types d’oreillers ne sont ni fermes ni souples. Pour une personne de petit gabarit, quel que soit le type de polochon choisi, les moelleux sont à privilégier.

 

Ceux qui aiment dormir sur le côté devront utiliser eux des cousins fermes et épais. Ce sont des accessoires de literie capables de maintenir la tête, le cou et la colonne vertébrale alignée. Les oreillers fermes sont les plus appropriés pour les personnes corpulentes.

 

Le choix en fonction du garnissage

Le choix du garnissage est aussi un critère important à prendre en compte avant de choisir votre son coussin. Il y a des garnissages naturels et synthétiques. Les naturels sont conseillés, parce qu’ils permettent d’assurer confort, bien être et une sensation de douceur au dormeur. Les garnissages naturels offrent des propriétés thermorégulatrices naturelles. Sur votre matelas tediber, il sera donc plus hygiénique de les utiliser, surtout pour les personnes qui suent beaucoup.

 

Cependant, l’utilisation des garnissages synthétiques peut s’imposer. Certaines personnes sont en effet allergiques aux garnissages naturels. Ils sont donc dans l’obligation de recourir à des oreillers en latex, microfibres ou en mousse.

Laisser un commentaire